Le chemin des Romains.



Cliquer sur l'image pour l'agrandirPortion baziégeoise du Chemin des Romains - Tout au fond, le pont des romains.       Chemin antique et mythique, vestige de l'occupation romaine, il est un morceau de la "via aquitania" qui reliait Narbonne à Bordeaux. La plaine marécageuse de l'Hers était franchie à Baziège à l'aide d'une chaussée surélevée munie de ponceaux (les pountils) pour l'évacuation de l'eau lors des crues. Si l'idée est romaine, cette chaussée a été entièrement remaniée sous Colbert.
       Dans les années, 1975, lors du la pose du tout-à-l'égout, la chaussée a été creusée, mais aucune trace de soubassement de voie romaine n'a été décelé. Cependant, de part et d'autre de la chaussée, trois puits funéraires ont été mis à jour. Les fragments de poteries retrouvés les datent du premier siècle avant J.C. Cliquer sur l'image pour l'agrandir    Ponceau sur la portion baziégeoise.
Cliquer sur la photo pour l'agrandir
   Double ponceau situé, après le pont des Romains et avant le pont de l'A61.
      A l'emplacement du lotissement des Atria, entre Hers et voie romaine, des fragments d'amphores et de tuiles romaines ont été recueillis. Les amphores*, emballages perdus de l'époque romaine, laissent penser à un passage de denrées (vin, huile...) et à des bâtiments offrant des services aux voyageurs et marchands (auberges, tavernes...) qui faisaient une halte avant de franchir le gué, puis le pont, à une journée de marche de Tolosa. Cet endroit serait donc, Badera, le "premier" Baziège.
* Les vestiges d'amphores sont très fréquents tout le long des voies romaines. (On en a retrouvé à Avignonet)
 

Cliquer sur les photos pour les agrandir.